CAP Cuisine, Uncategorized

Je suis admise au CAP Cuisine et derniers conseils pour vous préparer sereinement au CAP Cuisine

Bonjour à tous,

Ça y est, je suis admise au CAP Cuisine, je suis donc officiellement cuisinière !

Je n’étais pas trop stressée le 4 juillet lors de l’attente des résultats, je savais que j’étais admise car les épreuves s’étaient bien déroulées. J’attendais plutôt les notes, que j’ai reçu le lendemain par courrier : 16.2 de moyenne générale ! J’en suis très satisfaite (16 en pratique et 17 en théorie), je visais pour la pratique une note au-dessus de 15 et pour la théorie au-dessus de 17.

J’ai encore un peu de mal à réaliser mais je suis très fière d’afficher désormais ce diplôme sur mon CV. Ce projet était dans ma tête depuis mai 2018, j’ai commencé les révisions en juillet donc j’ai eu un peu moins d’1 an de préparation, ce qui est tout à fait confortable.

Avec le recul, je me suis rendue compte qu’il y a des points dans mon organisation que je vais garder et d’autres supprimer pour la suite… En effet, je vise de passer en juin 2020 le CAP pâtissier. Je vous en parlerai dans un prochain article en vous faisant un point sur mon organisation. Le CAP pâtissier étant pour moi plus complexe que le CAP cuisine, je ne suis pas sûre de le présenter en 2020 car de grands changements vont s’opérer à partir de septembre dans ma vie personnelle et professionnelle.

Bref, suite à cet aparté sur le CAP Pâtissier, voici quelques points que je voulais vous partager pour vous organiser au mieux pour le CAP Cuisine notamment en revenant sur certains points de mon organisation en forme de DO/ DON’T.

  • Glaner un maximum d’information sur le CAP cuisine →DO !

Oui oui et re oui ! Si vous envisagez de passer le CAP cuisine, je vous conseille de vous informer au maximum sur les épreuves et sur le déroulement des révisions. Pour cela, Google est votre meilleur ami, de nombreuses personnes mettent des ressources en ligne (vidéos, cours, fiches de révision) et également des blogs où certains candidats partagent leurs expériences. Je vous en conseille deux :

Le blog de Mangakel : https://mangakel.com/

Oups la gourmande : https://www.oupslagourmande.fr/passer-son-cap-cuisine-en-candidat-libre-petit-guide-1/

Faites-vous un cahier ou un doc Word et noté le maximum de choses sur les épreuves, et un dossier sur votre ordinateur pour enregistrer les documents glanés.

De mon côté, mai et juin 2018 ont été deux mois que j’ai consacré à la recherche d’informations et à la planification de mon organisation. J’ai rejoint également le groupe Facebook du blog de Mangakel pour y trouver de bons conseils. J’en avais rejoint d’autres mais je les ai vite quittés car ils étaient soit peu réactifs ou alors les modérateurs/ participants n’étaient pas des plus sympathiques…

(Aparté : je fais le choix de ne pas parler des formations en ligne car je n’en ai pas ressenti le besoin étant donné que j’ai eu une formation hôtelière par le passé. Néanmoins, renseignez-vous bien auparavant car ces formations ont un certain coût. Pour moi, et c’est mon opinion, je n’en pense pas que des cours en ligne soient nécessaires pour réussir le CAP cuisine. Si vous n’avez jamais pratiqué dans une cuisine professionnelle, demandez à faire un stage).

  • Créer un planning →DO !

Je me suis créé un tableau Excel avec les fiches techniques à réaliser par mois et les révisions. Là aussi, attention à ne pas être trop ambitieux. Par exemple, je savais que je ne pourrai pas cuisiner tous les week-ends (fatigue, famille, déplacements) … donc je me suis mise deux grandes séances de cuisine par mois. J’ai complété avec 1 petite séance dans la semaine, souvent le jeudi soir où je réalisais la plupart du temps les fiches techniques faciles et qui prennent peu de temps de préparation (hors d’œuvres, potages).

J’ai essayé de faire au mieux mais je n’ai pas pu le suivre entièrement : j’ai été malade à Noël (et hop 2 séances en moins), je suis partie en vacances en mars (encore 2 séances en moins) et je n’ai quasiment pas cuisiné de février car j’ai dû consacrer mes Week end à d’autres projets. Le tout est de ne pas baisser les bras mais de réorganiser votre planning pour soit rattraper le temps perdu, soit aller à l’essentiel et se focaliser sur ce qui vous reste à faire.

  • Acheter des livres →DO/ DON’T

Mon avis est nuancé mais je vais vous expliquer pourquoi :

  • Pour l’épreuve pratique.

Le seul livre à acheter est la Cuisine de Référence. Tout est dedans : fiches techniques, techniques en image, cours sur les ingrédients, marche en avant, hygiène. Pas besoin d’autres ! Vous pouvez le trouver facilement d’occasion sur internet.

  • Pour les épreuves écrites.

Vous pouvez acheter des livres de cours. Mais attention souvent il n’y pas de corrigés dedans pour les exercices. Prenez des éditions récentes pour être sûr d’avoir le programme en vigueur.

Certains vous diront qu’il n’est pas utile de les acheter, ça dépend de votre parcours étudiant et de votre confiance en vos connaissances. Pour moi, achetez un livre pour l’épreuve de PSE et un livre sur les sciences appliquées. Le livre de technologie culinaire n’est pas indispensable, vous trouverez des fiches très complètes sur internet.

Vous les trouverez également très facilement d’occasion.

  • Faire des annales →DO

Oui oui et oui ! Là encore cela va compléter votre apprentissage notamment pour la théorie culinaire. En faisant des annales, vous allez vite comprendre que ce sont souvent le même genre de questions qui tombent.

Un conseil : faites-vous un document Word de révisions. Notez les questions qui reviennent souvent et les questions qui vous ont posé problèmes avec la réponse. Quand vous avez 5 min, vous pouvez relire le document pour vous imprégnez des réponses et vous auto interroger !

Vous pouvez commencer les annales quelques mois avant l’épreuve, après avoir parcouru le programme et commencer vos révisions. Pour moi, faire les sujets écrits reste la meilleure méthode d’apprentisage.

  • Faire toutes les fiches techniques du livre Cuisine de références →DON’T

Voici certainement ma plus grande erreur. Quand j’ai mis en place mon planning de révision, j’ai calé le maximum de recette du livre cuisine de référence, sans m’attarder sur leur pertinence.  J’ai donc mis des recettes qui ne tombent JAMAIS au CAP (sanglier, cailles, glaces…). Bref une perte de temps que j’aurai pu mettre à profit pour des recettes qui tombent plus souvent. Après, il est toujours intéressant de sortir des sentiers battus pour apprendre de nouvelles techniques et à travailler de nouveaux ingrédients.

Pour moi, le mieux est de récupérer les sujets qui tombent les années précédentes et de travailler les recettes et techniques, une à plusieurs fois en fonction des difficultés. C’est clairement ce que je vais faire pour le CAP pâtissier.

  • Faire des CAP blanc →DO

Je n’en ai fait qu’un et je pense que c’est intéressant, quelques mois avant l’épreuve d’en faire plusieurs. Le temps n’était pas le facteur qui me stressait le plus car je savais que j’allais réussir à m’organiser un peu prèsmais je retiens d’en faire plus souvent pour le CAP pâtissier.

  • Faire des Fiches et un carnet de recettes →DON’T

Dans cet article : https://victorine.blog/2018/08/19/cap-cuisine-en-candidat-libre-mon-organisation/, je vous conseillais de faire de nombreuses fiches sur les intitulés de plats, les ingrédients, les techniques … Autant vous le dire tout de suite j’ai arrêté en hiver ! et pour plusieurs raisons :

  • C’est chronophage. Faire 3 fiches prend un temps considérable, et souvent je les enchainais après une séance de cuisine. A multiplier ensuite par le nombre de fiches techniques que l’on fait …
  • Je ne les relisais jamais. Et le principe de la fiche c’est d’être relue…
  • Ça ne m’a servi à rien. Oui à rien. Je n’apprenais pas plus avec.

Il est dommage que j’aie mis plusieurs mois à m’en rendre compte et avoir dépensé de l’argent dans de superbes fiches cartonnées à faire pâlir un futur bachelier. Mais bon on apprend de ses erreurs et je ne vais pas retenter l’expérience pour le CAP pâtissier.

Mon opinion est la même pour le carnet de recettes. Je ne comprends pas vraiment l’entêtement que certains ont de le faire pour le CAP Cuisine mais de nombreuses personnes avec qui j’en avais discuté était de la même opinion que moi. Surtout que, dites-vous que pendant l’épreuve ça n’est pas forcément autorisé, pas toujours vu d’un bon œil et clairement vous n’aurez pas le temps de le consulter. Encore faut-il que vous tombiez sur une recette qui est sur votre carnet…

Voilà c’était mes derniers conseils pour le CAP Cuisine, je ne sais pas si je reviendrai avec d’autres articles à propos de ce sujet. En tout cas, si jamais vous avez la moindre question, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou par mail, je me ferai un plaisir de vous répondre.

A bientôt,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.