cap pâtissier

Je suis admise au CAP Pâtissier et mes derniers conseils

Ça y est je suis admise ! Je suis tellement contente ! Après cette dure année de révision, de doutes et de ratés je peux enfin dire que je l’ai !

Je voulais revenir vers vous pour vous donner mes derniers conseils sur cet examen et notamment la pratique, qui est clairement la partie la plus difficile. 

  • Bien se renseigner sur l’épreuve

Il faut savoir impérativement ce qui vous attend, quand, combien de temps, comment. C’est impératif. Je suis sur un groupe Facebook d’entraide pour le CAP Pâtissier en candidat libre et je suis toujours effaré de voir des personnes à quelques jours des épreuves de demander ce qu’il faut réviser pour l’écrit ou de demander comment on fait un ordonnancement … 

Plus vous en saurez plus vous serez confiant. 

Attention toutefois. 

Ce CAP a la réputation d’être difficile il est vrai. Du coup beaucoup de candidats stressent et ont tendance à surestimer cet examen. Et sur les groupes Facebook il arrive que l’on se monte la tête pour pas grand-chose. Il est alors difficile de distinguer le conseil utile de celui plus futile. Renseigner vous bien et n’hésitez pas à demander l’avis de professionnels ou de personnes déjà diplômées. 

(Aparté : je fais le choix de ne pas parler des formations en ligne car je n’en ai pas ressenti le besoin étant donné que j’ai eu une formation hôtelière et un CAP Cuisine par le passé. Néanmoins, renseignez-vous bien auparavant car ces formations ont un certain coût. Pour moi, et c’est mon opinion, si vous choisissez une formation choisissez une formation professionnalisante où vous ferez de vrais TP en laboratoire). 

  • Créer un planning 

Je me suis créé un tableau Excel avec les fiches techniques à réaliser par mois et les révisions. Là aussi, attention à ne pas être trop ambitieux. Par exemple, je savais que je ne pourrai pas pâtisser tous les week-ends (fatigue, famille, déplacements) et étant pas très bec sucré et vivant à deux, on n’avait pas envie de manger des pâtisseries/ viennoiseries toute la semaine. 

J’ai essayé de faire au mieux mais je n’ai pas pu le suivre entièrement : j’ai du lever le pied fin d’année 2019 car ma santé ne suivait pas. Pendant le confinement j’ai eu du mal à trouver les ingrédients nécessaires et la motivation. Et l’été il faisait bien trop chaud pour faire une pâte ou façonner. 

Je n’ai donc pas pu m’entrainer comme je voulais, j’ai eu la chance en janvier d’avoir quelques cours par une connaissance professeur de pâtisserie. 

Cependant, j’ai bien tenu mon planning de révision de la partie théorie et de la PSE. 

  • Faire des annales 

Là encore cela va compléter votre apprentissage notamment pour la théorie pâtissière. En faisant des annales, vous allez vite comprendre que ce sont souvent le même genre de questions qui tombent.

Un conseil : faites-vous un document Word de révisions. Notez les questions qui reviennent souvent et les questions qui vous ont posé problèmes avec la réponse. Quand vous avez 5 min, vous pouvez relire le document pour vous imprégnez des réponses et vous auto interroger !

Vous pouvez commencer les annales quelques mois avant l’épreuve, après avoir parcouru le programme et commencer vos révisions. Pour moi, faire les sujets écrits reste la meilleure méthode d’apprentissage.

  • Faire des CAP blanc →DO

Je n’en ai fait qu’un dans les « vraies » conditions dans un laboratoire avec un « vrai » jury. Je pense que c’est intéressant, quelques mois avant l’épreuve d’en faire plusieurs. 

  • Un mois avant, organisez vous

Un mois à l’avance, faites le bilan du matériel dont vous aurez besoin et de votre tenue, afin d’avoir le temps d’acheter ce qu’il vous manque. 

Dans mes indispensables à apporter : rhodoïd, plusieurs Maryse/ spatules, un thermomètre, au moins 2 minuteurs, un feutre indélébile, 2 torchons, un rouleau d’essui tout, un rouleur de film plastique. 

N’oubliez pas votre convocation et votre pièce d’identité pour chaque épreuve. 

Anticiper également vos décors pour ne pas réfléchir à ce que vous allez faire le jour même. 

Prévoir une mallette ou valise pour transporter votre matériel. 

Dès que vous connaissez votre lieu d’examen, anticipez le trajet que vous devrez faire. 

J’espère que ces derniers conseils vous seront utiles. 

A bientôt 

Victorine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.